La part d’acquis dans la sexualité humaine (vs inné)

 en Billet du jour, J'ai lu

La sexualité humaine comporte une grande part d’acquis (vs inné) :

  • les associations avec des émotions et des affects positifs et/ou aversifs ;
  • les différentes activités érotiques,
  • les automatismes moteurs,
  • la socialisation sexuelle,
  • les connaissances concernant la sexualité,
  • l’assimilation des normes et des valeurs sexuelles.

Cette grande part d’acquis implique que des défauts ou des problèmes d’apprentissages, en particulier dans le cas d’association avec des émotions aversives (dégoût, peur, honte, …) seraient la cause d’une partie significative des troubles de la sexualité.

 

Pour aller plus loin : article de Serge Wunsch « l’éducation à la sexualité. Perspectives des données neuroscientifiques » paru en 2017

Articles récents