Mieux comprendre la dyspraxie et ses bases neuronales

 en Haut potentiel, Non classé

Le Laboratoire de Cartographie fonctionnelle du Cerveau de l’ULB (Université Libre de Bruxelles) cherche des volontaires, âgés de 7 à 11 ans, pour mener une recherche sur la dyspraxie.   La recherche consiste en une série de tests sans danger et qui feront avancer la compréhension de ce trouble spécifique d’apprentissage.

Dorine Van Dyck est doctorante à l’Université Libre de Bruxelles.

Elle recherche de jeunes volontaires, âgés de 7 à 11 ans, atteints ou non de dyspraxie.

Le but de cette recherche est de mieux comprendre la dyspraxie et ses bases neuronales.   Pour cela,  il faut comparer le cerveau d’enfants dyspraxiques avec celui d’enfant ne présentant pas de trouble spécifique d’apprentissage.

La dyspraxie est un trouble assez fréquent chez les enfants et qui affecte la motricité fine et globale.

Une journée de tests sans danger

Votre enfant peut participer à cette recherche.  Pour ce faire, il ou elle passera une journée complète (à votre convenance, y compris le samedi ou pendant les vacances).

Éventuellement, cette  journée peut être coupée en deux sessions, si c’est plus confortable pour vous.

Ces tests d’étude de la dyspraxie consistent en :

Tâches neurologiques

Des jeux avec du papier et des crayons ou bien sur ordinateur.

Enregistrement de l’activité cérébrale

Cet examen sans danger a pour objectif de détecter quelles zones du cerveau fonctionne et avec quelle connexions entre elles.

IRM ou Imagerie par Résonance Magnétique

Ici aussi l’examen est absolument sans danger : il s’agit de prendre , en quelques minutes, une « photo » du cerveau de votre enfant.

Qui peut participer ?

  • tous les enfants de 7 à 11 ans sont les bienvenus, avec ou sans dyspraxie (cela permettra de faire des comparaisons entre les modes de fonctionnement de cerveaux différents)
  • parlant français
  • qui ne présentent pas de troubles neurologiques, sensoriels ou de déficit intellectuel

Informations pratiques

Ces examens se passent en une journée.

A votre convenance : un jour de la semaine, le samedi ou pendant les vacances.  Il est possible de diviser la journée en 2 sessions.

Dédommagement : l’hôpital vous verse 20 euros de participation aux frais de transport.

Personne de contact

Si cette proposition vous intéresse, prenez contact avec Dorine  Van Dyck,

soit au téléphone au 02/555 37 36

soit par e-mail à l’adresse : dorine.van.dyck@ulb.ac.be

 

Tout cela se déroule à l’hôpital Erasme, Route de Lennik, 808, 1070, Bruxelles, Belgique.

 

Articles recommandés