Hormonothérapie chez l’homme : intimité & sexualité – épisode 4

 en Cancer & Sexualité

L’ensemble des traitements pour le cancer de la prostate peut avoir une incidence sur le plan de la sexualité.

Il est bon de rappeler que les atteintes en matière de sexualité sont souvent multifactorielles. Les facteurs de risques et de comorbidités sont nombreux et souvent intriqués.

Comme psychologue, je rappellerais que l’effet du diagnostic et du traitement entraîne des répercussions sur le plan psychologique. Ces dernières peuvent s’étendre du choc initial, à la culpabilité, la honte, l’angoisse, la peur d’être rejetée, la peur de l’intimité ainsi qu’une possible modification de l’identité personnelle.

La place du partenaire dans le cadre d’un suivi en oncosexologie sera toujours à privilégier. La dynamique du couple (intimité – plaisir – communication), les éventuelles dysfonctions sexuelles du/de la partenaire, les attentes en matière de sexualité, la compréhension et l’acceptation de différentes formules de traitement en matière de sexualité devront être évaluées.

 

Je vous invite à ouvrir le dialogue avec votre oncologue et votre urologue.

Les consultations en onco-sexologie mises en place par le CHC Groupe Santé sont entièrement prises en charge quand vous êtes suivis par le CHC. Les patients venus d’ailleurs bénéficient de l’intervention de la mutuelle pour les suivis psychologiques classiques.

Articles récents