2016…émergence de voeux

 en Billet du jour

Dans la fraîcheur de cette année naissante se pose la question de nouvelles résolutions. Afin d’en favoriser l’émergence, j’essaie de m’écouter, d’être curieuse et de vouloir ce qui m’arrive.

Au fil de lectures, j’avais relevé que le bien-être reprend du sens, des relations positives (à soi-même et aux autres) et un sentiment d’efficacité personnel.

La lecture de sa vie, de son vécu se retrouve dans trois dimensions : celles des émotions – des pensées et du comportement. Ces trois dimensions inter-reliées  donnent du relief à la notion de « sens » : des émotions positives (joie, intérêt, fierté, …) et partagées – des valeurs (croyances et philosophie) et de l’engagement. Nous sommes des êtres de relation. Le lien et le sentiment de valeur personnelle donne sens à notre vie. Je vous invite à tisser votre vie et à la colorer.

Nos valeurs permettent d’orienter nos actions et de définir nos priorités. La recherche d’une cohérence se réinvente perpétuellement. Il est toutefois essentiel de pouvoir en dégager un fil, une direction.

Alors que je pianote, s’éclaire le fait que le travail sur le sens augmente l’implication et l’intégration personnelle de son cheminement de pensées.

Au niveau professionnel je tisse un accompagnement afin de mettre en valeur et de développer les ressources de la personne qui vient consulter. La thérapie brève, la systémique, la TCC, la psychologie positive et la Pleine Conscience résonnent et s’harmonisent. La personne qui vient consulter est invitée à prendre une position de collaborateur actif, les objectifs se veulent précis et définis, la focalisation se fait sur l’ici et maintenant. Bien qu’il puisse y avoir une composante informative dans le cadre des sexothérapies, l’approche se veut non normative. Il s’agit de définir ce qui pose difficulté chez une personne donnée pour cette personne donnée.

J’attends avec impatience la parution du D.O.S. (« D.S.M. relationnel ») prévue ce mois-ci (janvier 2016). Me font de l’œil la thérapie du bien-être (WBT), la thérapie centrée sur les forces/strengths therapy (ST) et le Broad Minded Affective Coping (BMAC).

Au niveau personnel, j’aspire à d’avantage de Pleine Conscience au quotidien. Cette pratique augmente ma présence au monde. Elle me permet de prendre conscience et de développer des ressentis émotionnels positifs et d’augmenter mon sentiment de cohérence existentiel. J’aspire également à plus de créativité afin de concilier les différentes sphères de ma vie. Gagner en cohérence et en simplicité reste le programme d’une vie. « En 2016 fait ce qu’il te plaise » me soufflait une amie.

Les mots suivants tintent à mon oreille : « ancrage » « reliance » « cohérence » « bienveillance » « conscience » « émerveillement » « moments partagés » « merci » et « oui ». Je vous laisse composer une mélodie.

Belle année 2016 !

 

L’image à la Une de cet article est extraite de la page FB de David Hermans. Je vous invite à découvrir cet artiste multifacette désopilant et surprenant !

Articles recommandés
"Ecouter la forêt qui pousse plutôt que l’arbre qui tombe"