Un regard sur ma pratique – deux sites web

 en Billet du jour, Infos pratiques

Je ne me définis pas comme une spécialiste ou comme une experte mais bien comme une professionnelle chevronnée qui entretient une flexibilité de la pensée, qui avance par hypothèses et intuitions, qui prend soin de sa créativité, qui veille à entretenir une relation chaleureuse et empathique. Tout en restant sensible, j’estime avoir une bonne maîtrise de ma pensée, de mes affects et de mes émotions. J’affectionne les intervisions. J’entretiens l’idée d’équilibres dynamiques, de la préservation et/ou la restauration de « l’énergie » des personnes qui viennent me consulter. Je m’attèle à entretenir la motivation d’une personne qui se sent figée ou qui se débat.

 

Au fil de mes expériences professionnelles et personnelles, j’ai étendu mes consultations de l’adulte, au couple, au parent et enfin à l’enfant. Consciente de la singularité de chaque personne et de la complexité de chaque situation, j’essaie d’en percevoir la trame et de mettre en évidence des leviers. J’aime à exprimer le fait que j’offre du « sur-mesure » et non du « prêt-à-penser ». Bien entendu, je me réfère à des schémas mais ceci afin de mettre en évidence les processus et les attentes de chacun.

 

Travailler avec autant de « configurations » (adulte en individuel – couple – enfant – enfant et son parent) est plutôt sportif ! La diversité permet néanmoins de se renouveler encore et encore. Je tiens à remercier ici toutes les personnes qui me font confiance : les patients et les professionnels qui font marcher le tam tam.

 

Afin de ne pas mélanger les démarches, j’ai veillé à distinguer mes consultations « adultes » et mes consultations « parents et enfants ». D’autant plus qu’il y a également le versant « sexologie » côté adulte. J’ai ainsi lancé un site « www.maudepsychologue.be » (parents-enfants) à la suite du site « www.maudesexologue.be » (adultes). Les deux sites se nourrissent en parallèle. Je vous en souhaite de bonnes découvertes ! Et vous remercie une fois de plus pour le « tam-tam ».

Articles récents